Les taux de crédits immobiliers stagnent en février

Après de longs mois de chute, les taux de crédits immobiliers commencent enfin à se stabiliser. Le taux moyen sur 20 ans se situe à 3,45 % en février.
La moyenne sur 20 ans n’a pas bougé, à 3,45 % La chute libre des taux immobiliers, initiée depuis l’année dernière, commence à s’atténuer. En février, le taux moyen sur 20 ans est resté stable, selon un baromètre régional récemment publié par Empruntis. Ce chiffre est représentatif de toutes les régions de France à l’exception du Sud-Ouest et de Rhônes-Alpes, enregistrant un taux respectif de 3,50 % et 3,55 %. Une légère baisse de 10 points de base est à signaler sur le marché des prêts sur 15 ans où les taux sont passés de 3,20 % en janvier à 3,10 % le mois suivant.

Prévoir une réelle hausse reste difficile

La tendance à la baisse commence à ralentir, indique Maël Bernier porte-parole d’Empruntis. Les taux ont probablement déjà atteint leur plancher, a-t-il poursuivi. Autant dire que le scénario à la baisse est enfin terminé. Quelques jours précédant la publication d’Empruntis, le courtier Meilleurtaux a fait une constatation : bien que limitée, la baisse est toujours d’actualité en février. À Strasbourg, Montpellier ou encore Nantes, certaines banques proposent des crédits sur 20 ans sous la barre des 3 %. Pour Sandrine Allonier, économiste chez Meilleurtaux, une hausse des taux est donc peu probable.

Le pouvoir d’achat immobilier des ménages s’améliore

Outre les taux, on assiste aussi à une forte tendance à la stagnation des prix de l’immobilier, accompagnée d’une hausse du pouvoir d’achat immobilier dans de nombreuses métropoles françaises, à l’instar de Strasbourg, classée à la tête du palmarès des villes où les prix des biens sont en baisse. Elle est suivie par Marseille, puis Toulouse qui se trouve à la troisième Place. La capitale occupe la dixième place, derrière Nice et Lyon.

URL courte: http://nouveau-magazine.fr/?p=23432